Gramvousa Beach rusty shipwerck in Kissamos, Chania, Crete

Plus d’images de Gramvousa

Au golfe de Kissamos au côté occidentale de Chania, il existe un groupe de petites îles et de caps de beauté extraordinaire. Ses plus beaux coins qui sont aussi exceptionnels, sont l’île dela Gramboussa Calmeet la plage de Balos au cap Tigani.

L’île dela Gramboussa Calmedonnant une image pure et impressionnante et étant entourée par des eaux turquoises attire un grand nombre de touristes chaque année, non seulement pour le paysage vierge magnifique, mais aussi pour son histoire longue, ce qui intrigue les visiteurs surtout en raison de son château qui se trouve au sommet de l’île.

À un rocher raide, de hauteur de 137m. se trouvent les ruines d’une forteresse vénitienne. Elle a été initialement bâtie pendant les années 1579-1582, mais elle a été détruite par une foudre qui a battu sa poudrière en 1588. On l’a rebâtie en 1630. Ses forteresses naturels a contribué au fait qu’elle est restée imprenable et d’être avec celles de Sitia et de Spinalonga une des trois forteresses sous l’occupation vénitienne après la conquête de Crète par les Turques. Pourtant la forteresse a passé au territoire Turque en 1692 à cause du pot-de-vin du directeur Vénitien.La Gramboussa Imeriétait en 1825 la première région de Crète qui a été libérée par la férule des Turcs, quand les Crétois faisant en prétendant qu’ils étaient la nouvelle garde de l’île, sont entrés dans le château et ils l’ont conquis.

Àla Gramboussa Imerion rencontre une petite plage aux galets donnant sur un naufrage et la lagune de Balos.

L’île déserte de Gramboussa Agria où il existe souvent des vents très forts et où les rochers raides prennent la couleur du cuivre pendant la tombée du soleil, est, selon une conte, l’île de Aeolos, que Homère décrit dans son œuvre “Odyssée” comme “entourée par un mur impénétrable à la couleur de cuivre”. L’origine du nom officiel de la peniscule (korikos, qui veut dire en grec ancien un sac en cuir) est expliqué par le mythe selon lequel Aeolos avait maîtrisé les vents et il les avait enfermés tous, sauf Zefuros, dans un sac pour faciliter la rentrée d’Odyssée à Ithaque.

 

Réservation